113. French 113 E.A. McIlhenny Home

Arrêt n° 12 Bambou

"Jungle Gardens" abrite un des plus anciens bosquets de bambou en Amérique. En 1909, McIlhenny a envoyé une demande concernant le bambou au bureau de l'Industrie des Plantes du ministère de l'Agriculture. A cette époque, McIlhenny considérait le bambou comme une matière précieuse. Finalement, il a écrit dans une lettre de promotion sur les plantes de "Jungle Gardens," "Les explorateurs estiment que plus de cent cinquante millions de personnes vivent dans des maisons construites entièrement en bambou dans les pays asiatiques qui bordent l'océan Pacifique."

Il pensait que le bois et les pousses comestibles de bambou seraient tous deux utiles à l'économie louisianaise, une idée reprise aujourd'hui par les permaculturistes partout dans le monde. Grâce à sa relation avec le bureau d'Introduction des Semences et des Plantes Etrangères au ministère de l'Agriculture, McIlhenny a pu planter plus de soixante-quatre espèces et variétés de bambou dans ses jardins. Il est devenu le meilleur producteur expérimental de bambou aux Etats-Unis grâce à son talent d'observation.

Aujourd'hui, plusieurs variétés de bambous poussent encore à "Jungle Gardens." Une des variétés les plus intéressantes est le bambou géant "phyllostachys viridis" devant l'entrée du jardin d'Études de Camélias. Ce bambou est populaire chez les paysagistes. On trouve aussi les larges variétés de bambou noir et bambou d'hiver ou moso près de "Bird City," ainsi qu'un petit carré de bambou "phyllostachys meyeri" situé à gauche du vieux portail des jardins.

Voici quelques faits intéressants qui font du bambou une des plantes les plus fascinantes de la planète :

Le bambou est la plante ligneuse à la croissance la plus rapide. Ce n'est pas un arbre mais une herbe qui peut remplacer le bois. Il peut être récolté en trois ans. On rapporte que certains bambous peuvent prendre jusqu'a 40 pouces en 24 heures. Il y a plus d'un millier d'espèces de bambou et il pousse sur tous les continents sauf l'Antarctique. Le bambou est crucial pour le climat car il produit 35% plus d'oxygène que les arbres feuillus et absorbe quatre fois plus de carbone. Comme il a des propriétés antibactériennes et antifongiques, il n'a pas besoin d'engrais ou de pesticides et est utilisé en Asie comme médicament depuis des milliers d'années.

Le bambou a une résistance à la traction plus élevée que l'acier, autant que 28.000 par pouce carré, tandis que celle de l'acier est de 23.000 par pouce carré. La première ampoule de Thomas Edison comprenait un filament en bambou. Alexandre Graham Bell a fait la première aiguille phonographique en bambou. Dans notre société actuelle, plus d'un milliard de personnes dans le monde vivent dans des maisons en bambou. Le bambou est aussi utilisé pour faire du plancher, du papier, des fibres pour les vêtements, des tapis, des bijoux, des jouets et même des instruments de musique.