109. French 109 Wisteria Arch

Arrêt n° 9 Arche de Glycines Introduites à la Nouvelle-Orléans vers 1875, les glycines chinoises et japonaises ont rapidement trouvé leur place dans les jardins locaux. A l'époque de McIlhenny, les glycines orientales avaient eu un grand impact sur les jardins du Sud. Sa vision originale pour cette Arche de Glycines était d'utiliser les nombreuses couleurs des fleurs de glycines - du blanc à la lavande au violet foncé - pour créer un changement graduel de couleur d'un bout à l'autre. A un moment l'arche faisait environ 100 mètres de plus qu'aujourd'hui. On peut voir les restes des anciennes tiges le long de la route après la haie de houx.